top of page
Rechercher
  • mmantha-co

juin 15, 2023

L’irresponsabilité fiscale « Doug Ford aime jouer au coup d’œil avec les électeurs de l’Ontario »



L’un des plus grands avantages que les nombreuses familles du Nord apprécient est de pouvoir aller au camp et être entourées de beauté naturelle. Certains d’entre nous peuvent même y aller tous les jours après le travail. Je connais une famille qui aime que leur petit-enfant vienne camper avec eux. Quand je me suis arrêté pour discuter avec un voisin, j’ai vu la grand-mère en train de jouer « peek-a-boo » avec le bébé. Étant si jeune, l’enfant n’avait pas développé une compréhension de la permanence des objets. Selon le psychologue pour enfants Jean Piaget, les enfants apprennent entre la petite enfance et l’âge de deux ans que les objets existent encore même lorsqu’ils ne peuvent pas être vus. C’est ce qu’on appelle la permanence de l’objet.

Après avoir regardé la grand-mère jouer à ce jeu avec son petit-enfant, cela m’a fait penser… le premier ministre Ford aime jouer à ce jeu aussi. Il essaie de cacher les décisions et les actions passées de son gouvernement. Il espère que d’ici les élections provinciales de 2026, les décisions discutables de son gouvernement seront hors de vue et n’auront même jamais existé dans la mémoire des électeurs.

Les Ontariens ne peuvent pas permettre à Doug Ford de gagner ce match de peek-a-boo. Les gens doivent se rappeler comment le gouvernement Ford a gaspillé des millions de dollars d’impôts en annulant des projets d’énergie renouvelable verte tels que les générateurs d’éoliennes. Il a également dépensé des millions de dollars afin d’enlever des stations de recharge pour les véhicules électriques.

À quoi pensaient M. Ford et son gouvernement après son élection en 2018? Dans l’édition du 11 juillet 2023 du Toronto Star, le journaliste Marco Chown Oved a déclaré que le gouvernement Ford avait dépensé 231 millions de dollars pour annuler 700 projets d’énergie propre. Et dans l’infinie sagesse du gouvernement, ils ont choisi d’éliminer la subvention à l’achat de véhicules électriques (VE). En l’absence de nouvelles énergies renouvelables, nous sommes obligés de dépendre davantage du gaz naturel, ce qui a fait augmenter les émissions.

Avance jusqu’au mois dernier. Le ministre de l’Énergie, Todd Smith, a tenu un événement médiatique pour annoncer fièrement : « Notre gouvernement met des pelles dans le sol pour construire des infrastructures essentielles qui soutiendront l’industrie croissante de la fabrication de VE de l’Ontario. Avec les stations de recharge rapide pour VE, maintenant disponibles dans les 20 stations ONroute rénovées, il sera plus pratique que jamais cet été pour les travailleurs et les familles de prendre un café ou un repas tout en rechargeant leur véhicule électrique. »

En enlevant les stations de recharge pour véhicules électriques qui étaient déjà installées, Doug Ford a fait reculer l’Ontario et a brûlé de l’argent. Puis tout à coup, il se rend compte qu’il a fait une erreur et décide qu’il doit rattraper le temps perdu, peu importe combien cela coûte aux Ontariens. Hmmm... peut-être ceci est la version de « Retour vers le futur » pour premier ministre Ford?

C’est aujourd’hui que les gouvernements doivent investir dans l’énergie propre verte renouvelable. L’Ontario est déjà terriblement en retard dans la réalisation d’une cible de zéro émission. Et il y a quelques jours à peine, le gouvernement a publié son dernier plan énergétique, Alimenter la croissance de l’Ontario.

Le rapport indique que la consommation d’énergie est en hausse pour la première fois depuis 2005. Alors, quel est le plan de M. Ford pour nous remettre sur la bonne voie et répondre à la demande d’électricité? Malheureusement, son plan est terriblement court sur les détails.

Le Toronto Star du 8 juillet rapporte que le gouvernement prévoit « des agrandissements massifs de deux centrales nucléaires, promettant plus de six gigawatts de nouvelle génération , assez pour alimenter six millions de foyers d’ici le milieu des années 2030 ». Trois nouveaux petits réacteurs modulaires seront construits à Darlington, et un réacteur pleine grandeur sur le lac Huron à l’emplacement de la centrale de Bruce.

Il est intéressant de noter que l’un des principaux arguments de vente que le gouvernement promeut est à quel point il est propre et respectueux de l’environnement d’investir dans l’énergie atomique. L’organisation à but non lucratif de défense des consommateurs, Public Citizen, affirme que l’énergie nucléaire ne peut pas tenir une bougie à l’énergie éolienne et solaire. Ils estiment qu’il faut entre 10 et 18 ans pour récupérer l’énergie et les émissions de carbone utilisées pour construire une installation nucléaire. Mais il faut moins de 1 an pour récupérer l’énergie utilisée pour installer des générateurs éoliens et 3 ans pour les générateurs solaires. Malgré les grandes ambitions du premier ministre Ford en matière d’énergie nucléaire, nous n’aurions pas été forcés d’imposer des rénovations coûteuses et de dépendre de l’élargissement du rôle de l’énergie nucléaire dans le réseau s’il n’avait pas dépensé autant d’argent des contribuables pour saper les énergies renouvelables lorsqu’il est entré en fonction.

Les familles ontariennes méritent tellement mieux qu’un gouvernement qui nous entraîne en arrière tout en peignant les Ontariennes et Ontariens dans un coin désespéré d’options limitées. Ils méritent un leadership qui ne joue pas peek-a-boo avec des informations, des coûts et des plans, puis essayer de récupérer avec des plans et des décisions prises à la hâte. Nous avons besoin d’un leadership responsable qui se concentre et s’engage à atteindre des objectifs vitaux qui assureront notre stabilité économique et environnementale.

En juin 2026, M. Ford apprendra sûrement si les Ontariens comprennent la permanence des objets lorsqu’ils se viendront aux urnes.

Comme toujours, n’hésitez pas à communiquer avec mon bureau au sujet de ces questions ou de toute autre question provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à ma nouvelle adresse, mmantha-co@ola.org ou par téléphone sans frais au 1-800-831-1899.

Michael Mantha député/député

Algoma-Manitoulin

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page