top of page
Rechercher

mai 5, 2023

Dernière mise à jour : 28 juil. 2023

Lorsque vous ne pouvez pas contrôler ce qui se passe autour de vous, mettez-vous au défi de contrôler la façon dont vous réagissez. C’est là que demeure votre véritable pouvoir.


Eh bien, que puis-je dire, la vie n’est-elle pas juste pleine de surprises ? Comme la plupart des lecteurs le savent, je siège maintenant en tant que député indépendant du Parlement provincial. L’enquête est toujours en cours, et mon personnel et moi-même avons coopéré tout au long du processus. Par respect pour la vie privée du plaignant, aucun autre détail ne sera fourni.

Je dois admettre qu’au début, j’ai été surprise et même blessée par la situation. Cependant, l’expérience m’a montré que s’étendre ne fait pas avancer. Être positif et choisir ma propre direction est le meilleur chemin. Donc, c’est ce que je fais. Dans ma lutte pour rester positif et concentré, je suis tombé sur une excellente citation : « Lorsque vous ne pouvez pas contrôler ce qui se passe autour de vous, mettez-vous au défi de contrôler la façon dont vous réagissez. C’est là que demeure votre véritable pouvoir. »

Donc, avec plus de 11 ans d’expérience en tant que député, je suis de retour sur la bonne voie et je vais de l’avant. La seule différence, c’est que je siège maintenant en tant que député indépendant. Mon équipe et moi sommes toujours honorés de représenter et de travailler pour les gens d’Algoma-Manitoulin. C’est la personne que je suis, et ainsi que mon équipe.

Les gens m’ont demandé si je m’inquiétais pour mon avenir politique. Ils m’ont demandé si je changerais de parti ou même si je démissionnerais de mon poste de député. Ma réponse est, mes objectifs et mes opinions politiques n’ont pas changé. J’appuierai toujours les projets de loi et les initiatives que j’ai toujours. Je représenterai les points de vue et les préoccupations des gens d’Algoma-Manitoulin et je continuerai de faire entendre la voix des électeurs à Queen’s Park. L’équipe Mantharay est intacte et on apporte une montagne de compétences, de connaissances et de compassion avec nous. Comme toujours, l’équipe Mantharay est là pour vous aider.

Mon bureau reçoit un volume incroyable d’appels et de lettres de la part des électeurs parmi toute la circonscription. Un gros problème dont nous entendons constamment parler est la pénurie chronique de médecins de famille. J’entends tellement d’histoires tristes et d’appels à l’aide pour être inscrit sur la liste d’un médecin. Le recrutement de médecins dans le Nord a été un défi, c’est le moins qu’on puisse dire.

Il y a quelques jours à peine, j’ai de nouveau soulevé la question à l’Assemblée législative au cours de la période des questions au sujet de la pénurie continue de médecins dans le Nord. Dans ma question, j’ai rappelé au ministre Jones que mon bureau reçoit des appelle des personnes et des familles qui doivent attendre deux, trois, quatre ans ou plus afin d’être jumelées avec un médecin de famille.

L’Ordre des médecins de l’Ontario a signalé en février que 2,2 millions d’Ontariennes et d’Ontariens sont actuellement sans médecin de famille. Les collectivités rurales et nordiques ont particulièrement de la difficulté à s’assurer que les résidents ont accès à un médecin et à des soins primaires. Dans les consultations prébudgétaires de l’Association médicale de l’Ontario, Dr Stephen Cooper, qui se trouve être de l’île Manitoulin, a déclaré au gouvernement que le nord de l’Ontario fait face à une pénurie de 350 médecins de famille et spécialistes. Ce nombre est en hausse de 325 il y a un an. Dr Cooper a déclaré dans son mémoire : « Il est difficile d’exagérer les conséquences pour l’accès aux soins si cette tendance se poursuit. »

Pour être clairs, les équipes de santé familiale, les infirmières praticiennes et les médecins font tous de leur mieux pour servir leurs communautés. Il faut les féliciter pour leur dévouement. À titre d’exemple, la Dr Chantelle Wilson, également de l’île Manitoulin, a récemment communiqué avec mon bureau pour aviser des difficultés auxquelles elle est confrontée. Elle pratique dans de petites collectivités de l’ouest de Manitoulin et elle a déclaré : « Ma région n’a pas eu accès à une infirmière en soins à domicile depuis deux semaines. Des changements d’habillage, etc. arrivent à mon bureau, ajoutant à mon assiette déjà débordante. Je vois le besoin de soin, je prends soin de 45 patients à la maison de soins infirmiers locale en plus de ma pratique. »

Le plan du gouvernement Ford ne vise pas à résoudre la pénurie de médecins. En fait, M. Ford attise délibérément les flammes pour aggraver les choses. Les conservateurs ont réduit le financement des hôpitaux et utilisé des lois pour étrangler les salaires des travailleurs de la santé au point où les infirmières et infirmiers de l’Ontario sont les moins bien payés au Canada. Et M. Ford est déterminé à faire passer les profits avant la santé et le bien-être des Ontariens au point où il essaye de faire passer que la privatisation est la seule solution pour régler la crise de soin santé.

Le premier ministre Ford a bien l’habitude de regarder la caméra, affirmant que son gouvernement fait tout ce qui est humainement possible pour améliorer le système de soins de santé de l’Ontario. Mais ne vous trompez pas, les décisions de Doug Ford ont aggravé la crise. Le gouvernement conservateur prend des décisions qui, malgré ce qu’il dit, aggraveront la crise qu’il a orchestrée.

M. Ford veut que les Ontariennes et Ontariens croient qu’il est trop tard pour sauver les soins de santé et que la seule chose à faire est de vendre notre système de soins de santé. Voici mon message à M. Ford, il n’est jamais trop tard pour faire ce qu’il faut. Le gouvernement Ford doit financer adéquatement le secteur public de notre système de soins de santé.

Il y a beaucoup à faire, et je ne me contente pas de m’asseoir sur le banc et simplement regarder le match. Je suis ici avec mon équipe prête. Mon objectif n’a pas changé, améliorer la vie des habitants d’Algoma-Manitoulin est ma priorité.

Alors, laissez tomber la rondelle ; il est temps d’avancer.

Comme toujours, n’hésitez pas à communiquer avec mon bureau au sujet de ces questions ou de toute autre question provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à ma nouvelle adresse, mmantha-co@ola.org ou par téléphone au 705-461-9710 ou sans frais au 1-800-831-1899.

Michael Mantha député/député

Algoma-Manitoulin


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page