top of page
Rechercher
  • mmantha-co

24 mai 2024

Endroit de repos routières nouvelles etréhabilitées à Algoma-Manitoulin


Nous sommes très chanceux de vivre dans une région accidentée et magnifique avec tant de merveilles et d'opportunités naturelles à notre porte. Quel privilège d'appeler cet endroit chez soi. Lorsque je voyage et que je rencontre des gens, il est facile de comprendre pourquoi les entreprises associées au voyage et au tourisme à Algoma-Manitoulin ont toujours bénéficié de la force et de la stabilité économiques. Mais dans la vie, les choses changent. Nous ne pouvons pas nous permettre de tenir ces avantages pour acquis. Nous devons rester au top de notre jeu, en comprenant que les besoins et les attentes des visiteurs changent. Par conséquent, nous devons en faire autant.

Le secteur du voyage et du tourisme représente une part importante de l'économie du Nord de l'Ontario. Selon Destination Nord de l'Ontario, le Nord accueille environ 9 millions de visiteurs chaque année. Il génère plus de 1,6 milliard de dollars en recettes pour les biens et services. Ils signalent également que le gouvernement de l'Ontario bénéficie de plus de 500 milliards de dollars en recettes fiscales générées ici dans le Nord. Il ne fait donc aucun doute qu'ils devraient s'asseoir et prendre note. 

Compte tenu des statistiques ci-dessus, je me suis toujours demandé pourquoi le gouvernement de l'Ontario n'a pas toujours pleinement capitalisé sur nos actifs en faisant la promotion des possibilités touristiques et de la force des entreprises du Nord de l'Ontario.

Selon Destination Ontario, « le tourisme durable est défini par le Programme des Nations Unies pour l'environnement et l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies comme « un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, répondant aux besoins des visiteurs, de l'industrie, de l'environnement et des communautés d'accueil ». Ils soutiennent que « les ressources naturelles du Nord de l'Ontario sont le fondement des expériences touristiques de la région. Il est impératif qu'il reçoive les meilleurs soins des générations actuelles et futures pour assurer la durabilité de l'industrie.

Au fil des ans, mon bureau a reçu de nombreux appels, lettres et courriels d'électeurs, de visiteurs et d'exploitants d'entreprises qui suggèrent ou demandent d'investir dans des installations plus nombreuses et mieux équipées, comme des aires de repos en bordure de route. Ils réclament des améliorations, y compris des aires de repos, des toilettes et des installations d'élimination des ordures entretenues par le public sur les plages et dans les parcs.

La correspondance la plus fréquente concerne le tronçon de la transcanadienne à partir de Sault Ste. Marie vers le nord le long de la côte du lac Supérieur. La beauté pittoresque de ce tronçon rivalise avec celle des plages du monde entier. Certains de ces lieux sont populaires auprès des familles depuis des générations. Un électeur m'a envoyé des photos nostalgiques couvrant plusieurs décennies montrant des dizaines de voitures garées dans des espaces de stationnement désignés créés le long de l'autoroute 17, où les familles se sont rassemblées pour se baigner et pique-niquer le long des plages.

Historiquement, dans certains endroits, les toilettes des plages étaient entretenues et nettoyées régulièrement. Aujourd'hui, les aires de repos relèvent du ministère des Transports (MTO), du ministère de l'Environnement, de la Conservation et des Parcs (MECP) ou du ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF), selon l'emplacement et la clientèle desservie. Cependant, des décisions ont été prises pour économiser de l'argent, de sorte qu'au fil du temps, les installations sont devenues mal entretenues. En conséquence, ils ont fini par être vandalisés et, dans les années suivantes, fermés définitivement, car ils étaient un embarras. L'erreur a été de couper l'entretien en premier lieu. Comment pouvons-nous nous attendre à ce que les gens traitent les installations avec respect si elles ne sont pas prises en charge par nos propres fonctionnaires ? Maintenant, la plupart des toilettes des aires de repos ont complètement disparu.

Au fil des ans, j'ai écrit à divers ministres pour leur rappeler l'importance d'attirer les visiteurs pour qu'ils s'arrêtent et profitent des beaux sites. Inciter les gens à s'arrêter et à profiter d'une plage, même si cela est prévu brièvement, encouragera certains à rester plus longtemps, à acheter des repas, à faire des achats et à payer pour l'hébergement. S'ils aiment l'expérience, ils se souviendront, reviendront et le diront aux autres.

Jusqu'à tout récemment, les ministères ont répondu qu'ils ne voyaient aucune raison de gaspiller l'argent des contribuables en fournissant un service facilement disponible dans une station-service, un magasin ou un restaurant local. Les ministères n'ont pas reconnu plusieurs points lors de la préparation de leurs réponses. Si une personne a besoin d'utiliser des toilettes tout en profitant de la plage, en particulier avec une jeune famille, ils devraient faire leurs valises pour aller à une entreprise, ce qui signifie qu'ils vont probablement juste continuer et raccourcir l'expérience. Alors, oubliez les recommandations de bouche à oreille. De plus, les ministères n'ont pas tenu compte du fait que les fonds consacrés au tourisme jetable varient largement d'une famille à l'autre. Certains ne peuvent pas se permettre de dépenser 30 $ ou 40 $ pour un repas - juste pour devenir un client payant autorisé à utiliser les toilettes d'une entreprise. Cela est particulièrement vrai l'année dernière et cette année avec des taux d'inflation élevés. Pour attirer et faciliter une expérience agréable, nous devons la rendre pratique, abordable et agréable.

Il est important de se rappeler qu'Algoma-Manitoulin est une destination où les résidents et les visiteurs profitent d'un accès toute l'année à notre générosité naturelle. Vivant ici comme nous le faisons, nous connaissons les opportunités exceptionnelles disponibles à notre porte, telles que la chasse, la pêche, les visites de couleurs d'automne, le ski, la luge, la randonnée, et ainsi de suite. Si nous voulons que les visiteurs envisagent de venir ici pour dépenser leur argent touristique, ils doivent avoir l'assurance que les installations sont disponibles et que nous sommes ouverts aux affaires toute l'année.

Pendant la pandémie, alors que l'accès aux entreprises et à leurs installations habituelles était quelque peu limité, le gouvernement a choisi de maintenir certaines aires de repos pendant les mois d'hiver, y compris le déneigement et le maintien des toilettes ouvertes. Cela s'est avéré être un véritable succès dans notre région. Je le sais parce que mon bureau a reçu des plaintes lorsque la province a renversé sa pratique quelques années plus tard, et que les sites d'accès d'hiver ont de nouveau été fermés entre l'Action de grâces et la fin de semaine de la fête de la Reine.

Je donnerai du crédit là où le crédit est dû ; il semble que le gouvernement apporte peut-être des changements indispensables à ses politiques et à ses plans, ce qui, espérons-le, encouragera le tourisme et les loisirs dans le Nord.

Un partenariat a été formé entre la province et la municipalité de Manitouwadge. Le plan publié prévoit que l'installation est pleinement opérationnelle toute l'année, y compris un ramassage et un dépôt  de  l'autobus Ontario Northland.

Un article paru dans le numéro du 27 avril 2024 de The Sault Star présentait une histoire sur une aire de repos à Batchewana qui fait actuellement l'objet d'une réhabilitation et d'une amélioration. L'entrée et la sortie de l'autoroute sont séparées pour la rendre plus sûre pour les automobilistes. Le stationnement sera reconfiguré afin d'améliorer la fluidité de la circulation et la sécurité des piétons. Le bâtiment sera doté d'un meilleur éclairage et de toilettes améliorées. En plus d'obtenir ces améliorations, le reste de la zone sera ouvert toute l'année.

Le MTO a informé mon bureau de plusieurs nouveaux projets d'aires de repos à l'horizon pour Algoma-Manitoulin, dans le cadre d'un « programme d'expansion de cinq ans visant à fournir au public plus d'endroits où s'arrêter et se reposer en toute sécurité. Une fois terminées, 10 nouvelles aires de repos seront construites et 14 autres seront remises en état. Bon nombre de ces aires de repos comprendront des toilettes chauffées toutes saisons dans le Nord afin de mieux servir les automobilistes et les conducteurs commerciaux. Les travaux ont déjà commencé pour les nouvelles aires de repos à Algoma-Manitoulin, à la baie Agawa, à Wawa, à White River, à Dubreuilville (routes 17 et 519) et à l'intersection de la route 101 et 129.

Les plans des nouvelles installations en seraient aux étapes préliminaires de la conception ; par conséquent, les détails ne sont pas disponibles. Toutefois, nous avons été informés que le MTO s'est maintenant donné comme priorité de concevoir des aires de repos dans le but d'être exploité toute l'année, y compris des toilettes chauffées.

Il semblerait qu'il s'agisse d'une quasi-apparence à laquelle la communauté touristique du Nord de l'Ontario, les exploitants d'entreprises et les résidents aspirent.

Nous, les résidants du Nord, aimons cette terre, et nous sommes fiers et heureux de partager avec les visiteurs de partout ce que nous pouvons apprécier à notre porte. Les propriétaires d'entreprises du Nord méritent les mêmes possibilités, le même soutien et la même prospérité que les exploitants ailleurs dans la province.

Comme toujours, je vous invite à communiquer avec mon bureau au sujet de ces questions ou de toute autre question provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à mmantha-co@ola.org ou appeler sans frais le 1-800-831-1899.


Michael Mantha, député provincial

Algoma-Manitoulin

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page