top of page
Rechercher
  • mmantha-co

22 septembre 2023

Pour les élus, le premier emploi consiste à représenter leurs communautés


Je faisais faire du travail sur ma voiture l'autre jour, et j'ai profité de l'occasion pour regarder la bande de roulement usée sur mes pneus. J'ai souri au mécanicien et j'ai dit : « C'est donc là que mon été s'est déroulé. »

Mec, c'était un été occupé ! Comme toujours, j'ai aimé assister aux nombreux défilés, pow-wow, expositions d'art, festivals de musique et plus encore. J'ai particulièrement apprécié plusieurs occasions de « refroidir » dans les réservoirs de "dunk" lorsque les électeurs pouvaient me faire tomber dans l’eau en lançant une balle. Oui, les événements sont amusants, mais plus importants encore, ils sont d'excellentes occasions de parler en face à face avec des milliers d'électeurs sur les questions qui comptent pour eux. Et maintenant, la semaine prochaine, c'est de retour à Queen's Park. Mon mantra va être, soyons sérieux et fournissons ce dont nos communautés ont besoin.

L'autre jour, j'ai lu les commentaires du président de la Chambre, Ted Arnott, sur le site Web de CBC News. Il était d'accord avec mon opinion, en disant : « Ce sera une période très énergique à l'Assemblée législative, disons-le de cette façon. Mais je pense qu'il est important que nous discutions et débattions de nos idées de manière professionnelle et, dans la mesure du possible, que nous nous écoutions les uns les autres et que nous essayions d'aller de l'avant ensemble.

J'espère sincèrement que les députés des deux côtés de l'allée écoutent et suivent son exemple.

Ceux qui me connaissent ou qui ont vu comment je m'acquitte de mes fonctions à Queen's Park savent que je n'ai aucune utilité pour le chahut et la théâtralité. Je n'ai aucun intérêt à marquer des points politiques et à faire de la partisanerie égoïste. Les députés sont élus de façon à améliorer la vie de tous les Ontariens et Ontariennes.

Les députés sont élus pour écouter les gens de tous les partis politiques et échanger des points de vue. Lancer des insultes et se moquer n'aident pas à faire le travail. Il ne fait aucun doute qu'il y aura des perspectives différentes, mais cela ne diminue pas ou n'annule pas leurs objectifs ou leurs idées. En tant qu'élus, nous avons le devoir de travailler avec respect les uns avec les autres, d'écouter et de partager nos points de vue lorsque nous gouvernons la province.

C'est tellement troublant quand j'entends les électeurs dire qu'ils ne s'intéressent pas à la politique et que la raison en est qu'ils sont fatigués des bouffonneries politiques, du théâtre et de la tromperie. Les politiciens qui font cela font un pied de nez à une confiance sacrée, qui est le fondement de la démocratie.

Et sans hésitation ni malice voulue, je dis que le premier ministre Ford montre effectivement la voie à cet égard pour son caucus. Il est un maître à distraire l'attention des électeurs et des médias. M. Ford donne l'impression que tout cela est si simple. Parfois, il semble même être maladroit comme s'il était pris au dépourvu, alors que les roues tombent tout autour de lui. Il ressemble à des fileuses de plaques de spectacle de variétés de vieux, paniqués courant d'un pôle à l'autre, essayant de garder tant de plaques qui tournent et de ne pas venir s'écraser. Mais, tout comme les fileuses de plaques, tout n'est que théâtralité. Il distrait les gens de regarder ce qu'il fait en arrière-plan.

À titre d'exemple, pensez à la récente débâcle de la Ceinture de verdure. Son gouvernement a été accusé d'avoir remis des milliers d'acres de terres protégées par l'environnement pour le développement de logements. L'affaire a fait l'objet d'une enquête par le vérificateur général, le commissaire à l'intégrité et a été examinée par la Police provinciale de l'Habitation et la GRC en vue d'un suivi potentiel. L'objectif principal du gouvernement était de remplir les coffres de certains promoteurs avec des milliards de dollars de profits – sur des terres qui n'étaient même pas nécessaires pour le développement de logements en premier lieu.

Les enquêtes susmentionnées ont conclu que le ministre et certains membres de son personnel n'avaient pas suivi les lois, et il a été déterminé que le gouvernement favorisait certains partisans. Pourtant, le premier ministre Ford a refusé de congédier son ministre du Logement jusqu'à ce que sa main soit forcée lorsque le ministre a démissionné.

Mais cela ne s'est pas arrêté là. Le premier ministre a choisi d’offusquer les électeurs en disant que non seulement le plan de logement allait de l'avant, mais qu'il y aurait également un examen de la décision de supprimer certaines parties de la ceinture de verdure et que les gens ne devraient pas être surpris de voir encore plus de parcelles de ceinture de verdure enlevée. C'est une sorte de torsion sur l'ancienne stratégie « la meilleure défense est l'attaque ».

En même temps que tout cela se produisait, Doug Ford a mis en danger les droits et la sécurité des jeunes Ontariens de la communauté LBGTQ+ en critiquant les conseils scolaires de l'Ontario pour avoir « endoctriné » nos enfants avec une idéologie libérale exagérée sur l'éducation sexuelle.

Lors d'un rassemblement du Ford Fest, Doug Ford a déclaré à ses partisans : « Ce n'est pas aux enseignants de le faire. Ce n'est pas aux conseils scolaires d'endoctriner nos enfants. Les syndicats d'enseignants, les conseils scolaires et la communauté LBGTQ2+ ont appelé le premier ministre Ford sur ses commentaires, l'accusant d'utiliser impitoyablement les enfants comme des pions. Kojo Modeste, directeur général de Pride Toronto, a déclaré. « Je crois fermement qu'il s'agit simplement d'une autre façon pour le premier ministre et ses ministres de détourner et d'essayer de s'éloigner de certains des vrais problèmes auxquels nous sommes confrontés dans cette province. »

Le premier ministre Ford n'a pas fait ces commentaires pour protéger nos enfants. Il a fait les commentaires comme un stratagème de distraction politique.

Ce que je veux dire, c'est qu'en fin de compte, les députés sont élus pour faire ce qui est juste et ce qu'il y a de mieux pour la population de l'Ontario. Si une proposition ou un argument est solide, approprié et honorable, aucune théâtralité, tromperie ou drame n'est nécessaire pour convaincre les gens. Lorsque nous agissons selon la logique et les principes éthiques, les gens développeront un sentiment de confiance et démontreront une volonté de compromis et de travailler ensemble pour le bien de tous.

À mon retour à Queen's Park, je le fais après avoir pris à cœur les nombreuses conversations que j'ai eues sur la route, ainsi que les appels et les lettres que mon équipe et moi avons reçus au cours des mois d'été. J'ai hâte d’effectuer le travail pour les gens d'Algoma-Manitoulin. Je suis prêt à travailler avec respect et enthousiasme avec les membres et les dirigeants des deux côtés de l'allée. En même temps, j'ai l'intention de faire ma part pour garder le gouvernement sous contrôle et le tenir responsable devant les électeurs de l'Ontario.

J'espère sincèrement que tous les députés suivront l'exemple du président de la Chambre.

Comme toujours, n'hésitez pas à communiquer avec mon bureau au sujet de ces questions ou de toute autre question provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à mmantha-co@ola.org ou par téléphone sans frais au 1-800-831-1899.

Michael Mantha député/député

Algoma-Manitoulin

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page