top of page
Rechercher
  • mmantha-co

13 octobre 2023

Le théâtre des soins de santé de Ford

J’ose dire que de nombreux Ontariens sont bouleversés et déçus par les nombreux scandales émanant du gouvernement Ford ces derniers temps.

Présentement, nous observons les sagas de l’ensemble résidentiel et la ceinture de verdure. Nous venons d’être témoins de la virevolte du premier ministre sur la restitution des terres de la Ceinture de verdure, la démission récente de deux ministres éminents du Cabinet et la démission d’un membre du personnel du ministère. Parlez d’une mauvaise réputation.

Vous n’avez pas à parcourir loin pour trouver des scandales, des promesses non tenues et des essais du gouvernement de détourner l’attention du public. Par exemple, pour distraire les Ontariens du scandale de la ceinture de verdure, le premier ministre Ford a fait des commentaires impolis au sujet des conseils scolaires qui travaillent avec des élèves sur les questions LGBTQ concernant les pronoms. Vraiment, monsieur Ford ? Les conseils scolaires endoctrinent les enfants ? C’est une tactique typique de Doug Ford.

Pour moi, les soins de santé sont le seul domaine qui nous affectera tous personnellement à un moment donné. C’est une préoccupation majeure pour les Ontariennes et Ontariens. Au mieux, les tentatives du gouvernement Ford d'améliorer les soins de santé ont été feintes ou à peine masqués.

Vous remarquerez que je dis tentatives feintes . Je ne peux pas m’empêcher de penser à un sketch comique dans lequel un homme géant et musclé prit toutes ses forces pour soulever une barre de 800 livres, seulement pour avoir un vieil homme grincheux nettoyer la scène après le spectacle et porter l’haltère dans une main. Ce n’est qu’une autre tactique du premier ministre Ford qui s’est déroulée de façon théâtrale avec ses ministres de la Santé. En entendant Doug Ford parler, on peut penser qu’il essayait de pousser un rocher sur un flanc de montagne, son visage grimaçant alors qu’il parle aux médias de leurs incroyables améliorations. Leurs efforts robustes ne sont pas plus authentiques que les haltérophiles.

À maintes reprises, le premier ministre Ford a promis aux Ontariennes et aux Ontariens qu’il faisait tout ce qui est humainement possible pour réparer les soins de santé. Il affirme que le problème n’est pas un manque d’argent, mais plutôt que le financement doit être réaffecté aux premières lignes.

Eh bien, je peux comprendre pourquoi il dit réaffecter l’argent aux premières lignes. C’est parce que ce sont les lignes de front que le gouvernement se fait attaquer ! Les médecins et les infirmières ont l’air épuiser et les yeux sombres dans l’œil du public et des médias. Les gens voient et entendent des patients confinés dans les couloirs, les salles d’entreposage et même quelques toilettes. Mais, l’argent nécessaire en arrière-plan n’est pas exactement excédentaire. Il est nécessaire pour l’équipement et le traitement de fournir suffisamment de personnel que les médecins et les infirmières n’ont pas à porter des patins à roulettes pour se déplacer. Tout ce que le premier ministre fait, c’est réaffecter l’argent, pas le remplacer.

Le mois dernier, Global News a publié une série approfondie sur les lettres de mandat du ministère que le premier ministre Ford a envoyées à chaque ministre pour exposer les plans du gouvernement après les dernières élections. Dans sa lettre au ministre de la Santé et des Soins de longue durée, M. Ford a écrit : « Revoir la structure de surveillance des soins de santé du ministère de la Santé et des soins de longue durée et de ses organismes afin de créer un système de soins de santé axé sur le patient et la famille. »

Le journaliste a ajouté que « tout au long de la lettre de mandat adressée au ministre de la Santé est un thème récurrent qui consiste à trouver des économies et des gains d'efficience, dans la mesure du possible, et à réinvestir l'argent dans les premières lignes ». Le premier ministre leur a demandé de recréer un système de soins de santé « efficace, axé sur le patient, à la fine pointe de la technologie et de classe mondiale ». M. Ford, vous ne pouvez pas avoir le vôtre gâteux et manger votre gâteux.

Je dois demander au premier ministre comment il fait une telle magie lorsque le Bureau de la responsabilité financière a signalé que le gouvernement a dépensé 7 milliards de dollars de moins que prévu cette année, avec 1,6 milliard de dollars de moins dans les soins de santé seulement.

Ici, dans le nord, les gens essaient frénétiquement de trouver un médecin de famille prêt à les ajouter à leur liste. Il ne se passe pas une semaine sans que quelqu'un appelle ou écrive à notre bureau, suppliant mon bureau de les aider à trouver un médecin. Les chiffres actuels montrent qu'un résident du nord sur huit n'a pas accès à un médecin de famille. Pour aggraver le problème, l'âge moyen des médecins de famille qui exercent au Canada est de 49 ans. La retraite est à l'horizon pour beaucoup. Combien de fois les résidants du nord ont-ils entendu le premier ministre et le ministre de la Santé chanter leur duo sur la façon dont ils travaillent dur pour résoudre le problème et qu'ils n'épargnent aucune dépense pour former plus de médecins et les amener à rester et à travailler dans le nord ?

Pour résoudre le problème, le gouvernement doit s'engager de façon permanente à augmenter de 4 millions de dollars le financement de base pour former de nouveaux médecins à l'École de médecine du nord de l'Ontario.

Personnellement, j'aime le bon théâtre, mais la loi du gouvernement Ford vieillit. Je trouve tout simplement exaspérant de voir et d'entendre la théâtralité du premier ministre Ford et de ses ministres de la Santé alors qu'ils essaient de nous convaincre tous que rien n'est plus important pour eux que la santé de tous les citoyens. Mais il semble que le spectacle ne se termine jamais. Notre système de santé est en proie à la privatisation, et les souffrances des gens ne feront qu'empirer.

Comme toujours, n'hésitez pas à communiquer avec mon bureau au sujet de ces questions ou de toute autre question provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à mmantha-co@ola.org ou par téléphone sans frais au 1-800-831-1899.

Michael Mantha député/député

Algoma-Manitoulin

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page